Virée N°33 du 16 juin 2018

 

Virée au Tréport

Total (407 kms)

Soissons, Noyon, Amiens, Abbeville, Mers les Bains, Le Tréport, Abbeville, Amiens, Roye, Noyon, Soissons.

Participants : La Balafre, Vivie Top, Tassin, Anne Marie, Bouns, La Voltige, Alex, Nono, Mat 180, Juju, La Béquille, La Vidange, Guigui, Pupuce, Schwartzy, Patrick, Cédric et Annie.

Passage des 10000 kms avec les Urban’s Cambrousse pour Jof, passage des 6000 kms pour Tassin et Mat 180, des 3000 kms pour Schwartzy, des 2000 kms pour Anne Marie et des 1000 kms pour Pupuce.

Bienvenue dans la troupe à Patrick, Cédric et Annie.

Rendez-vous manqués, pour Aurore et Paulo (portés pâles), Eric MT 07 et Bruno (Bécanes HS).

C’est sous un ciel menaçant que nous enfourchons nos montures pour s’arrêter … 25 kms plus loin afin de fueler. Quelque chose me dit qu’une nouvelle fois nous ne sommes pas rendu et que le timing risque d’en prendre un coup.

Mat 180 en bloquant la circulation sauve mon tél. portable, qui a valsé sur la route. Je le récupère intact malgré qu’une voiture soit passée dessus … les dieux sont avec nous J.

50 kms plus loin nouvel arrêt de Tassin. Cette fois pour boire un verre dans un rade pourri ou la bière macère dans les fûts depuis plusieurs années, d’où le gout aigre qui en ressort. A moins que ce ne soit directement l’urine du taulier qui nous ait été servie. LOL. 1er problème Guigui pour redémarrer son CB.

Nouvelle panne de la Honda quelques dizaines de kilomètres plus loin sur la rocade d’Amiens. La bête pétarade autant qu’un cachalot atteint d’aérophagie … C’est après un deuxième arrêt que tout rentre enfin dans l’ordre comme par miracle.

Peu après Abbeville nouvel arrêt de Boun’s afin que Nono fasse le plein, alors que ce dernier ne souhaite pas le faire. Il existe des disciplines sportives où sont annoncés les « faux départ ». Chez les Urban’s ce sont les « faux arrêts » que l’on comptabilise …

S’en suivent 3 tours de rondpoint complet pour que Vinvin se rende compte qu’il ne suit plus la personne et est perdu … aurait il la nostalgie des manèges pour tourner en rond comme ça sur la Ténéré de Tassin ? Cela dit vu que ses pieds ne touchent pas terre, il aurait peut-être été judicieux de fixer sa moto au sol tels les chevaux de bois d’un carrousel.

L’heure de la croque a sonné et c’est avec une heure de retard que nous arrivons au comptoir du Malt de Mers les Bains. C’est après un copieux déjeuner et un contrat signé entre la Vidange et Tassin (qui doit construire une terrasse et un dressing en échange du prêt de la Ténéré pour la virée) que nous repartons direction les falaises du Tréport. Alors que les plus courageux décident de descendre les marches pour se promener le long de la plage et remonter en Funiculaire, notre grand sportif Tassin accompagné de quelques autres préfèrent rester sur les hauteurs devant une tartine de houblon. Ils y sont rejoints par Didier qui étant arrivé le matin a décidé de faire la route du retour avec nous.

La troupe à nouveau recomposée et l’après-midi étant bien avancée, c’est reparti dans l’autre sens … Mat 180 voulant prendre la tête du cortège à la sortie d’Amiens file, suivi de Boun’s, dans la mauvaise direction. Un nouvel arrêt est nécessaire afin d’attendre qu’ils nous rejoignent.

Comme dit Tassin en parlant de Mat 180. « Le caribou il a beau frotter ses bois le long des arbres il est pas foutu de reconnaitre la bonne route … » J.

Nouvel arrêt à Roye pour que le VMax s’abreuve et là le syndrome Yamaha frappe une nouvelle fois. Nono et sa monture ne démarre plus. Ce n’est qu’après avoir demandé à plusieurs automobilistes que notre Mat trouve enfin une bonne âme qui a des pinces et permet à Nono de faire ronfler de nouveau sa bête.

Le passage de Noyon devient une source de bordel sans nom. Anne Marie suit Nono qui repart sur Vic sur Aisne alors qu’elle doit repartir sur Soissons. Patrick suit Tassin qui repart sur Soissons alors qu’il doit repartir sur Vic sur Aisne. Puis Anne Marie suit d’autres motards n’ayant rien à voir avec les Urban’s Cambrousse.

Tout finit enfin par rentrer dans l’ordre après une cinquantaine de demi-tours et finalement chacun retrouve sa route non sans un certain retard dans le timing dont on se demande pourquoi… J.

Bol d’Or de la virée attribué à moi-même pour avoir oublié mon portable sur le Top case de la BM de Schwartzy qui a démarré et fait quelques kilomètres avant de le larguer comme une merde sur la route.

Pink Panther à Anne Marie, pour son grand sens de l’orientation ainsi que de la physionomie en confondant son bien aimé avec un autre motard inconnu de 200 kg. Lol

 

Prochain rendez-vous le 21 juillet.

 

Biz à tous.