Virée N°25 du 22/04/2017

 

Sur la route des Tassin

Soissons, Laon, Voyenne, Berlancourt, Voulpaix, Parfondeval, Laon et Soissons.

Halte à Voyenne, Berlancourt, Voulpaix, Parfondeval

Total (205 Kms)

Participants : La Balafre, Vivie Top, Tassin, Anne Marie, Nono, Dark Angel, Léon, Kornichon, Schwartzy, Toto, La Richouille, Tophe 2T GT, Matt, La Vidange, Moonwalk, Mat 180, Juju, Boon’s, Véro, Paulo, Cyril, Guigui, Calou, Doudou, La Béquille,Totoche, Isa., Jean Luc, Marie Catherine.

Bienvenue dans le troupeau à Christian dit « Kornichon » et félicitations à la vidange pour son passage des 5000 kms avec les Urban’s Cambrousse, ainsi qu’à la Balafre pour son passage des 8000.

Flash info : Guigui et Céline sont en attente d’un baby biker. Félicitations à eux.

 

Départ 10H45 du à un blocage en salle de bain pour l’apprêtement de notre Juju et c’est une joyeuse troupe de 29 personnes qui s’élance vers les routes du Marlois. Anne Marie fête sa première sélection en temps que chauffeuse, non pas de salle, mais de son 650 BM.

Quelques centaines de mètres plus loin premier arrêt forcé cause de deux Schtroumpfs en excès de zèle qui en ont après notre Doudou national. S’en suit une immobilisation du 600 CBR. On savait notre Doud souvent à côté de la plaque, sa moto a voulu lui montrer qu’elle était solidaire. Le preux chevalier de la Richouille ayant grande pitié de gueux David, décide de rester à ses côtés afin qu’il fasse re-férer sa bête comme il se doit…

La troupe quant à elle reprend le bitume non pas sans amertume par rapport à ce qu’il vient de se passer…

Après un évitement de ma part sur la nationale 2, d’une tête de renard réduit en carpette que m’a signalé in extrémiste Moonwalk, 1ére halte chez maman Tassin qui peut briguer la plus haute marche des meilleurs pâtissiers de France avec ses succulentes gaufrettes. ;;

Nouveau départ cette fois sous la pluie afin de faire une nouvelle halte chez papa Tassin ou nous attendent quelques binouzes ainsi que des cakes maison. Ah… L’hospitalité du nord n’est pas une légende, je l’affirme.

Doudou et la Richouille en profitent pour recoller au troupeau avec une nouvelle plaque pour le CBR ajustée et offerte par Roady. Après la leçon de perte de foie en l’humanité offerte par nos deux cops, ça réchauffe le cœur d’avoir des personnes qui savent rendre service gracieusement.

S’en suit la reprise de la route sous quelques gouttes afin de nous rendre cette fois chez frérot Tassin où nous attendent Olivier, Véro et leurs enfants pour le BBQ du midi dans un cadre rivalisant cette fois avec les plus beaux et chaleureux Gîtes de France.

Aucune fausse note n’est enregistrée. La bière pression est à température, les grillades faites par Olivier sont top et l’accueil que nous a réservé toute la famille est à noter 5 étoiles sur « Tripavisor ».

Calou et Totoche repus se permettent même une micro sieste sur la pelouse tondue de prêt, alors que Véro et Olivier se laissent convoyer par Mat 180 et la Richouille afin de faire le tour du village.

Mais l’heure tourne et nous devons repartir vers Parfondeval, village élu plus beau village de France. C’est sur place que nous  nous rendons compte que l’élection a du avoir lieu sous le règne de Vercingétorix car hormis la magnifique église, le reste ressemble… à un village tout court…

Entre temps, Mat 180 non content d’avoir éclaté son collecteur  d’échappement dans l’entrée de la ferme doit faire demi-tour pour y retourner sous prétexte que notre Juju y a oublié sa petite culotte ou son pantalon de pluie, je ne sais plus…

Notre Doud (une fois de plus), nous prouve qu’il a avalé un chat noir et se claque le crâne dans la voûte d’un passage de l’église. Et bing encore une centaine de neurones d’évaporés. Lol.

L’heure du retour a sonné. Alors que les valises de la  Guzzi de Kornichon sautillent à chaque nid de poule de la route, c’est celle de Paulo qui , sans qu’il s’en rende compte, prend le large et manque d’atterrir sur ma bécane.

Vivie top (dite aussi Vivie les bons tuyaux) saute de sa monture, courre jusqu’à la valoche laissée une centaine de mètres plus loin afin de la charger sur ma Guzzi et la rapporter à son propriétaire qui semble t’il a voulu lâcher du leste du fait que sa BM était en surpoids  à cause du repas du midi…

La troupe se disperse pour vaquer à ses occupations ou reprendre la route d’Amiens tels nos aficionados bikers Léon et Kornichon.

Le dernier verre se prendra pour certains à la boîte à mousse afin de refaire le fil de la journée avant de nous séparer.

Bol d’or de la virée attribué à Doudou avec mention spéciale Black Cat.

Un grand merci à la famille Tassin pour cette très sympathique journée et c’est parce qu’on était un peu juste en temps sinon nous serions allés voir aussi le 2éme frère qui habite en Suisse …

Hasta luego pour de nouvelles aventures.

 

Virée N°26 du 23/05/2017 au 27/05/2017

 

Sur les routes de Vendée

Soissons, Etampes, Tours, La forêt de Sèvres (La bobinière) + retour mais pas dans le même ordre ...

Total (1571 kms)

 

Participants : La Balafre, Vivie Top, Nono, Dark Angel, La Voltige, Alex, Mat 180, Doudou, Moonwalk, La Vidange, Commissaire, Vlin, Pouscoot, Coco, Reno.

Félicitations à Did et Vivie Top pour leur passage des 9000 kms avec Les Urban’s Cambrousse,  à Doudou, Dark Angel et Pitbull pour les 8000. A La Voltige et La Vidange pour les 7000. A Mat 180 et Moonwalk pour les 3000. Pour les caisseux, à Commissaire et Vlin pour les 3000 et Alex pour les 1000.

Jour 1 (517 kms) :

C’est sous le signe d’un grand beau temps (qui ne nous abandonnera pas) que ce fait le rendez-vous du premier tiers de la troupe, composé de Doudou, Jof, Alex, Vlin, Commissaire, Vivie Top et moi, à 9 heures devant chez Jojo à Mercin et Vaux. Nous en profitons pour équiper le 3008 de Lolo blindé comme un œuf (le 3008 pas Lolo…)  des sacs de chacun et des courses pour la bouffe effectuées la veille, avec un sticker de la largeur du hayon arrière annoté « Attention convoi motards » et d’un gyrophare sur le pavillon (merci Nono la débrouille).

Nous partons rejoindre le 2eme tiers (Nono, Dark Angel, Mat 180, Moonwalk et la vidange) qui nous attend le long de la N2, en souhaitant tenir compagnie à une dame en camionnette adepte du choux farcis, postée près d’un moulin, qui prend peur et fait demi-tour en voyant la bande d’excités se trouvant là.

Le grand départ a sonné, mais pas pour longtemps. 11h45 et 120 kms plus loin, les estomacs de Jojo et Doud nous arrêtent déjà au  Mac Do d’Etampes, pour le plus grand plaisir de Nono, qui tout compte fait préfère bouffer la merde made in USA plus tôt que le bitume, en pensant très fort « à quand le Mac Do tête de veau ??? ». Cela dit quand on voit la tête de Ronald on s’en approche …

C’est après 372 pleins d’essence du Vmax que nous rejoignons au gîte le dernier tiers du groupe, composé de Pouscout et Reno venus en bécane de Cognac et de Coco venue en voiture remplie de la boisson pour le séjour (qui ne suffira quand même pas vu le nombre d’apéro qui seront éclusés). D’ailleurs  chaque jour suivant sera sous le signe Super U pain Ricard. L’heure de  l’emménagement est venue et suite à un pétage d’armoire de la chambrée des garçons et un éclatage de banc de Vivie Top en bonne et due forme, nous entamons notre premier copieux apéro. Vivie Top quant à elle pense à remplir une bouteille afin de la mettre au congélo pour mettre dans la glacière du pique-nique du lendemain alors que Stéphane la remet au frais pensant que c’est pour boire … on est pas rendu …

A noter la prise en main parfaite des BBQ tout au long du séjour  de notre Stéph. et de son commis sert magret Lolo.

La soirée se terminera par divers parties de pétanque dont une, aboutissant sur un 13-0 de Vlin et Bec à fuel donnant lieu à l’embrassage  de culs, après délégation des filles, à Mat 180 et Doudou par la Dream Team Nono Jof. 

 

Jour 2 (135 kms) :

 

La journée commence par une pétanque matinale initiée par Coco, Vlin, Pouscoot et Reno pour les lèves tôt puis d’un rapide ptit déj. pour les lèves tard car départ annoncé 10 heures. Vivie Top continuant sur sa lancée explose ses lunettes de soleil. Pour ma part mon hernie fiscale (c’est de saison) faisant encore des siennes, je décide d’accompagner mes amis caisseux, un jour sur deux.

Nous avons le privilège d’assister à l’apparition de Moundir la brocante en habit d’apparat, avant le départ.

Direction l’embarcadère de Marans pour faire du canotage sur le marais Poitevin. Une bataille de GPS entre deux voies de salopes intégrées l’une dans la bagnole et l’autre dans mon portable, s’engage dans la caisse du commissaire, l’une voulant qu’on aille à droite et l’autre à gauche. Lolo de sa connaissance du métier décide d’en envoyer une en cellule de dégrisement afin d’avoir la paix. L’entrée dans Marans est annoncée par un gros rôt de Nono dont Doudou flaire comme un du pneu brûlé. La réservation des embarcations faite nous dégustons notre 1ere bière corse «  Pietra » (conseillée par Moonwalk) en terrasse de café. La carte des boissons faisant apparaitre une bière locale des Charentes, Vivie Top demande à la serveuse si elle est faite à base de jus de moule ???? hum hum …

Un nouveau couple composé de Doudou Barbie et de Mat Ken commence à s’afficher au grand jour. C’est  fou ce que les grosses chaleurs peuvent initier comme bonheurs simples…

Pique-nique goulument avalé et petit café, l’heure de la bataille navale est arrivée. Dark Angel surnommée pour l’occasion la Schummy des étangs du ver de vase et Doud de Nice prennent chacun la barre de chaque embarcation. S’en suit une course poursuite ainsi qu’un bataille d’eau digne des grands moments du film apocalypse now, avec au commande Mat Bracquemard Load Broc (surnom déformé par notre Vivie), Pouscoot Terminator et Vivie Xéna la Guerrière. Seuls les deux marins de prou sur un bâteau et les deux de poupe sur l’autre s’en sortiront intactes…

Le temps à Mat 180 de nous faire son incantation à Dionysos sur le pont avant en plagiant la pub Coca à faire baver toutes les meufs de la terre et des environs et quelques déballages de culs pour le plaisir … où pas des passants, il est temps de rendre les rafiots gorgés d’eau pour reprendre la route.

De retour au gîte Alex prise d’angoisse décide sur le moment de troquer la selle de la moto contre une bouteille de vodka orange. Barbie Doudou, la Vidange et Moonwalk quant à eux décident de faire trempette dans la piscine.

Apéro à Gogo, et magrets de coin coin al dente comme sait les faire notre Stéph cuistot accompagné d’une tuerie de purée maison façon Vivie, dont Reno tombe fou amoureux (  mais de la purée bien sûr …) et l’on enchaine (pas le canard) sur une soirée ducasse et variété dont tout le groupe a le secret …

Jour 3  (287 kms) :

La Vidange se fait remarquer par son minimalisme, tant pour sa façon de préparer un café qui ressemble à de l’eau de vaisselle que pour ramener un bac de 6 glaçons aussi gros que des grêlons, pour un apéro. de 15 personnes assoiffées. Nous n’allons garder de ces histoires que sa bonne volonté à participer. MDR.

Direction Saint Jean de Mont, où sur la route il existe un rond-point à La Roche sur Yon où les connards en 4 roues voir plus se croient tout permis. En effet, à l’aller je manque de m’emplâtrer in extrémiste un jeune en bagnole qui me coupe directement la route et il en est de même pour Nono au retour avec un poids lourd…  Mat 180 quant à lui, aimant tellement être sur les photos, pense s’être fait flasher par une boite de schtroumpf.

L’arrivée jusqu’au restau « à chacun son moule » est des plus périlleuse pour les caisseux à cause des bouchons, mettant une heure de plus. Mais l’heure de la détente et de la déconnade a enfin sonnée. La terrasse du restau prend d’un coup une allure de piste  de cirque, où Commissaire Lolo, suite à un chambrage en règle nous mime un Moonwalk en weeling pour le retour jusqu’à Soissons, du fait qu’il va devoir prendre son sac avec lui sur sa moto. Vlin n’en pouvant plus du soleil se transforme en une sorte d’aubergine avec la serviette en papier qu’elle se carre sur la tête. Vivie Top peut être sous l’effet de quelques substances alcooliques nous annonce « demain nous allons au fuy du mou ». Coco souhaite prendre le rosé s’il en reste dans son airbag ???!!! Naurore décuple d’imagination afin d’avoir encore plus que d’habitude une tête de dégobiole sur les photos. Alex, quant à elle comprend ce qu’est la vie dans un asile psy J …

Et c’est toujours dans cette bonne humeur que se poursuit la balade sur la plage afin de se tremper les arpions, puis celle au centre-ville, animé par le cri de ralliement de Spartacus Mat repris par celui de la troupe en transe (ou en manque d’alcool..). Un troisième « couple » prend forme avec Nono, Commissaire et Jojo se promenant bras dessous main au cul, le long des trottoirs.

Le retour se voit presque aussi compliqué que l’aller, du fait que le GPS de La Voltige souhaite nous faire retourner  en bord de mer alors que nous avons déjà fait 80 kms… Les esprits s’échauffent et tout le monde se barre dans tous les sens en oubliant au passage notre Reno qui suite à un calage et un problème de démarrage se voit pousser seul sa bécane sous 50° (c’est beau la solidarité motarde …).

Enfin tous arrivés à notre home de paix (relative vu le meuglement de vaches et les croissements de grenouilles). Nos 3 comparses de la veille se remettent à l’eau pendant que Pouscoot négocie avec Moundir la réparation d’une fuite de lavabo contre un apéro. Trop fort notre Stéph Délfino plombard !!!

Ledit apéro se traduit donc par une bouteille de vin cuit maison, que notre Vinvin se fait fort de rectifier et de pâtisseries marocaines, dont les cornes de gazelles se muent en choucounaise pour Vlin. Maintenant c’est sûr, je vous l’affirme elle n’est pas seule dans sa tête.

C’est quelques litres de Ricard et autres plus tard, que nous attaquons les Pouscoot burgers accompagnés de Jof nouilles. La suite se traduit par quelques parties de boules et le récit de ma part de « comment entrer par la porte du Puy du fou pour les nuls ». Histoire psycalcoolique de ma part, durant un certain temps, mettant en scène une vieille à jambe de bois, de la gerbe, une porte en bois dont la fenêtre est barrée par une croix de lorraine et une perche à selfies… J J J. C’est très tard, après la désertion de gente féminine et une dernière partie de pétanque mémorables de streap teas et de fous rires que les derniers survivants regagnent leurs plumards, non sans avoir oublié de saluer notre Reno qui doit repartir tôt le matin pour d’autres aventures dans la Manche …

 

Jour 4 (93kms) :

Jojo commence sa journée en prenant son envol et en s’affalant comme une merde en sortant de sa douche, emmenant avec lui le porte serviette qui lui retombe dessus … Le digne fils de Pierre Richard !

P’tit déj et c’est parti pour le Fuy du Pou, ou l’inverse... j’m’y perds avec vos conneries. C’est après un pique-nique sur herbe que nous accédons à la porte finalement un peu moins compliquée à franchir que ce que j’imaginais. C’est après 1h45 d’attente et une sieste en mode vieux sage Shaolin de ma part que nous assistons à un super spectacle de Vikings. S’en suit celui du balai des oiseaux et celui d’une joute chevaleresque. Une bonne binouse plus tard et il est temps de rentrer car la piscine nous fait des signaux de fumée et Moonwalk doit nous préparer des soleils apéro. qui finalement se transformeront en simples tartes (mais succulentes quand même).

Après un plouf dans la piscine nourrit de plus de personnes qu’à l’habitude, une fois n’est pas coutume, c’est notre Doudou qui se colle à la bouffe accompagné par de rares moments par Mat 180 qui visiblement a des préférences pour le lancer la boule. Moonwalk nous fait sont défilé de boxers (supervisé avant le départ) sous les yeux des Nanas en furie qui lui en ont fait la demande. Doud Barbie en discussion avec Mat Ken nous fait la comparaison de la finale de la coupe de France PSG – Angers à celle d’un Barça – FC Belleu J.

Et c’est de nouveau après quelques hectolitres vidés que nous regagnons nos chambrées, dont celle des 4 garçons est animés une fois de plus, de rires, de cris et autres choses inavouables dans ce résumé… J.

 

Jour 5 (539 kms) :

L’heure du ménage avant départ est arrivée. Mais où est donc passé notre Vinvin qui selon lui devait s’en occuper ??? Nous le revoyons une fois terminé sur la demande de notre Vivie, juste pour aller vider et rincer le seau ayant servi à tout laver J.

Dernier p’tit déj., il est temps de remplir le 3008 et que chacun retrouve sa contrée. Pouscoot et Coco n’ayant pas été rassasiés de nos adieux, nous croisent de nouveau sur la route, suite une fois de plus à une des nombreuses erreurs d’aiguillage parsemant notre séjour. Ben ouais quand on est bien on ne veut po s’quitter … J J J.

C’est après un pique-nique non loin des bords de Loire, la photo d’un pont que Vlin tient à faire car elle l’avait manquée à l’aller et une route rendue harassante par la chaleur, que le reste du groupe se décime non sans une dernière halte à Dammartin pour le dernier au revoir remember des bons moments passés.

Bol d'or de la virée attribué à Moonwalk pour sa conscience professionnelle dans son défilé de mode en calfouette.

Pink Panther à Bec à fuel pour le même esprit professionnel à avoir une tronche de goyotte sur les photos.

Hasta luego todos pour de prochains instants de vie des plus délirants…

 

Virée N°27 du 10 et 11 juin 2017

 

Sur les routes d’Ardennes avec une coupure chez Régis et Bernadette (les parents de MAT 180)

Total (425 kms)

Soissons, Reims, Charleville Mézières, Sedan, Bouillon, le lac du Bairon, Toges, Sedan, Reims, Soissons.

Participants : La Balafre, Vivie Top, Pitbull, Dark Angel, La Béquille, La Vidange, Mat 180, Juju, Nanouke, Paulo, Cyril, Guigui, Tassin, Anne Marie, Doudou de Nice, La Voltige, Mascotte, Léon, Laurent, Boon’s, Véro,Vlin, MakkenTophe, Emma, Eric MT 07, Bruno, Alain, Louisette

Bienvenue dans la famille Urban’s Cambrousse à Laurent et sa BMW RS 1100.

Passage des 7000 kms avec les Urban’s pour La Vidange, des 4000 pour Tassin et Léon, des 2000 pour MakkenTophe et Guigui. Des 3000 en passagère pour Anne Marie et des 1000 pour Nanouke.

10h05, les derniers retardataires Doudou et Guigui rejoignent la meute. Boon’s tasse l’intérieur de son Top Case et éclate sa bombe anti-crevaison qui se vide dans son duvet. Pas sûr que ce soit la meilleure méthode pour avoir plus chaud une fois qu’on est dedans, mais bon … MDR

Go, pour une partie de la ballade qui n’est vraiment pas la meilleure de la journée, car constituée essentiellement de 4 voies. Mais résa. du restau. pour 13 heures oblige.

Cyril pas trac, peut être ému par le fait que ce soit son anniversaire, fait s’arrêter Paulo pour faire Raoul dans les pâquerettes bordant le bitume.

Doud et Guigui, en manque d’adrénaline, loupent la sortie fuel à Woinic et se permettent de faire demi-tour sur l’autoroute pour faire chemin en sens inverse. A quand le Go fast avec Boon’s comme boss installé à la terrasse du restau, demandant haut et fort au passant « où est ce qu’on peut trouver d’la drogue … J.

Revenons-en à cette foutue 4 voies, lieu qui est témoin du décès moteur de la Ducat de Jojo, qui ne peut pas poursuivre la balade et doit faire une fois de plus appel à SOS Voltige en détresse. C’est donc non sans regret que nous continuons en les laissant Mascotte et lui faire un tour de dépanneuse.

Nous arrivons pile à l’heure au Roy de la moule, pour y déguster d’excellentes moules ou carbonades flamandes accompagnées de frites. Ce lieu vaut rien que le détour pour ses toilettes éclairées et sonorisées telle la digne reproduction de ceux de la boite de nuit de Saturday Night Fever ou Travolta déglinguait les groupies en mini-jupe ras d’la fouffe.

Boon’s installé au soleil (sous l’effet de la chaleur et des vapeurs alcooliques de la veille) nous fait son show sous les visages hilares de l’assistance et de la serveuse qui ne sait plus trop où elle est née…

S’en suit un petit passage à tabac et une montée au château de Bouillon. L’heure est venue à notre premier groupe ayant des obligations dans la soirée de nous quitter. Mat 180 prend  les rênes du convoi, afin de nous faire découvrir la spectaculaire vallée de la Meuse en passant par des routes boisées comme la forêt de Sherwood et dignes de celles des cols du tour de France. Un régal !!!

Petit arrêt à sedan afin de saluer Eric MT 07 et Bruno composant le 2eme groupe s’en retournant aux chaumières.

Nouvelle halte au lac du Bairon afin d’humecter les menteuses  aussi desséchées que le cul de Jeanne Calment. Vu l’amabilité du personnel des lieus, MAT 180 et Dark Angel prennent les choses en main et notent la commande puis font le service … Pas grave la bonne humeur est toujours de mise et elle ne s’arrêta plus.

C’est quelques kilomètres plus loin que nous arrivons en fanfare à Toges où nous attendent Papa et Maman Mat. L’organisation du camp se met en place, non sans quelques fous rires suite à l’essai de Tassin de s’installer dans une tente d’1 m² avec un matelas de 6 m3 à l’intérieur lui plaquant le blaze dans le haut de la tente, alors que ses pieds restent sur la route.

Copieux apéro, plus tard  Nono et moi nous mettons au BBQ la nuit tombante. Mike Giver Mat 180 nous fabrique une lampe de poche mode Néon de cuisine pour l’occasion.

C’est après une excellente pitance, d’une franche rigolade, ainsi que de nombreux remplissages de verres que les derniers décident d’aller se coucher vers 5 heures du mat.

Le lever vers 8 heures pique un peu, il faut même extraire Doudou de son pieu avec un palan,  mais le p’tit déj que nous ont composé nos hôtes remets tout le monde dans le bon sens. Véro nous informe avoir failli mourir étouffée coincée entre le matelas et la toile de tente alors que Boon’s ne se réveillait pas pour voler à son secours. J.

L’heure est venue de repartir et pour Lolo et Léon de prendre la direction d’Amiens.

Ma Guzzi a été transformée en zone de travaux et le slibard de Boon’s fait drapeau sur la BM de Tassin.

La route du retour se fait sous une chaleur écrasante et c’est dans le patio rue des Minimes devant des verres de Coca et d’eau gazeuse pour la plus part que nous échangeons nos dernières anecdotes avant de nous quitter…

A noter que Vlin notre fidèle  et fort sympathique caisseuse, aura eu la visite dans sa voiture de bec à fuel et de Nanouke

Un grand merci à Mat 180 pour l‘organisation du soir (à qui je décerne le Bol d’or de la virée) et à Régis et Bernadette pour leur gentillesse et leur super accueil !!!

Pink Panther attribué à Véro, pour son soutien actif pendant deux jours d'affilés aux alcooliques non anonymes.

Biz et à bientôt.

Did.

 

 

Virée N°28 du 22 juillet 2017

 

Sur les routes de la source de l’Escaut et des Canoës de Ribemont

Total (193 kms)

Soissons, Gauchy, St Quentin, La source de l’Escaut (Gouy Le Catelet), Ribemont, La Fère, Coucy le château, Soissons.

Participants : La Balafre, Vivie Top, Tassin, Anne Marie, La Voltige, Alex, Nono Pitbull, Dark Angel, Schwartzy, Mat 180, Juju, Doudou, Vlin, Paulo, Didier, Sandrine, Tiot Gai, Boun’s, Véro, Ludo, Alex, Jonathan, Séb., Elodie, Rémi, Arnaud (P’tit Nono, vu qu’on a déjà le grand), Alexandre, Allison, Ju, Philippe.

Rejoints le soir par : Flipette, Anaïs, Nanouke, Lulu et Thomas.

Bienvenue dans la troupe Urban’s Cambrousse à Didier (Harley 1340 Road King), Sandrine (Harley 883 R), Philippe (Aprila 1000 RSV.R), Ludo (Kawasaki 1000 Ninja ZX10R), Alex (Spy, Yamaha 600 Fazer), Jonathan (Dragoneti Yamaha 600 Fazer), Séb (Petit Pied, Yamaha 600 Fazer GT), Rémy (Suzuki 650 SV), Arnaud (Caillon, Kawasaki 750 ZR7 S), Elodie (Ikéa) et Allison (Entonne).

Passage des 10000 kms avec les Urban’s pour La Balafre, des 8000 kms pour La Voltige, des 4000 kms pour Mat 180, des 3000 kms pour Paulo et des 1000 kms pour Ju.et Boun’s. En passagère des 10000 kms pour Vivie Top et 1000 kms pour Juju et Véro.

Nouvelle bécane pour Jojo La Voltige Yamaha 1300 FJR

10h00, l’occasion d’une rencontre avec une nouvelle famille très sympa., l’équipe des « Brakassés » créée par Alex (Spy). Notre Guigui n’est pas au mieux et même s’il est au RDV déclare forfait pour cause de vidange par tous les trous due au cadeau de gastro que lui a fait la veille sa pitchounette. Autre forfait pour cause de temps incertain pour Bruno.

L’heure est venue de lécher le bitume direction la source de l’Escaut. C’est dans la bonne humeur que notre horde de 30 pèlerins enfile les premiers kilomètres menée par La Voltige et Alex GPS. Vlin ferme le cortège avec dans le coffre le nécessaire afin de pouvoir s’abreuver et se sustenter le midi.

1ere arrêt une quarantaine de bornes plus loin pour cause d’humidité faisant son apparition, telle celle d’une nympho. en chaleur. 2eme arrêt, notre Juju ne trouve rien de mieux que de demander notre route à des personnes désœuvrées qui sont là pour un enterrement, alors que MAT 180 laisse choir sa bécane telle une merde sur la goudron., Résultat poignée de frein tordue et quelques griffes sur le carénage.

Spy et son GPS reprenne le lead afin de nous conduire à la source de l’Escaut lieu de RDV pour notre pique-nique assurée par Vivie Top qui a même pensé aux Nounours en guimauve pour la plus grande joie de Schwartzy. Véro quant à elle en profite pour s’enfiler goulument 5 ou 6 œufs durs dont elle raffole.

Arrivée deux heures plus tard à Ribemont pour la remise de canoë, et Juju qui fait don de la vue de son boule en se changeant devant à un pépère qui bine son jardin juste derrière elle. Il parait que depuis il est toujours là figé les yeux rond comme des soucoupes. Le départ sur l’Oise se fait sous un début d’averse de 5 mn et s’en suivent des démo. de portnawak J.

Ju est tranquillement assis à l’arrière du Canoë son pagaie ne connaissant pas beaucoup l’eau, alors que Mat 180 et Juju s’accrochent à ce même canoë… notre Vivie Top qui est devant sans se rendre compte de rien, rame toute seule pour faire avancer toute cette troupe.

Doudou boit plusieurs fois la tasse en voulant dégager les embarcations bloquées par manque de fond.

Petit Nono dit Caillon vogue alone bien peinard dans son bateau.

Mat 180 se fait empaler par une attaque de Taons.

Tassin ayant des idées lubriques de fornication, emmène sa dulcinée Anne Marie sous les feuillages et se retrouve bloqué dans les arbres les lunettes parties au bouillon.

Rémy s’improvise au Stand Up Paddle.

Jojo et Alex prenne le mauvais passage, pourtant signalé lors du briefing de départ, et se font copieusement doucher.

Paulo et Schwartzy finissent également dans les arbres coincés affalés dans leur bateau  sous les cris de « on va couler » de Paulo qui se débat et en perd lunettes et pagaie.

Nono Pitbull est fumasse de se rendre compte qu’il n’est pas arrivé premier, alors que Naurore se jette à la flotte afin de décoincé Didier qui se démène comme il peut pour en sortir et Sandrine bien calée assise dans son canoë qui attend que tout s’arrange.J

L’écho me rapporte soudainement quelques noms d’oiseaux du style « enc. de Martinez » d’avoir choisi cette activité J mais dans l’ensemble tout le monde sort de l’eau avec le sourire.

Le Bol d’or et le Pink Panther de la virée sont attribués à Boun’s et Véro. qui heureux de voguer sur l’eau sont récupérés 4 kms après l’arrivée prévue.

Juste le temps de prendre un petit encas binouze et pour quelques-uns d’attendre le retour de nos deux flibustiers égarés, l’heure du retour a sonné pour nous rendre au BBQ d’Hartennes.

C’est sous quelques averses que notre groupe se recompose afin de boire « quelques » verres et profiter de l’hospitalité au cordeau de la Tassin’s Family au taquet pour leurs BBQ. Une occasion belle également afin de faire plus amples connaissance avec l’équipe des « Brakassés ». Notre Boun’s profite de l’instant afin de faire découvrir la surprise qu’il a concocté pour Véro. qui en pleure d’émotion, à savoir une 500 CB comme cadeau J

Un grand merci à Vivie Top pour l’organisation du pique-nique, à Tassin et Anne Marie pour le BBQ au TOP, suivi des feux de la St Jean à la Sainte Marie Madeleine et à Spy pour son excellent montage vidéo dont voici le lien https://vimeo.com/226674635

 

 

Bises et à très bientôt.

 

 

Virée N°29 du 22 juillet 2017

 

Virée de repli (2eme édition) sur les routes axonaises

Total (90 kms)

Soissons, Pinon, Blaye, Margival, Laffaux, Chavignon, Pinon, Monampteuil, Chamouille, Abbaye de Vauclair, Cerny en Laonnois au Bar « Le Poilu », Soissons.

Participants : La Balafre, Vivie Top, Tassin, Anne Marie, La Voltige, Nono Pitbull, Dark Angel, Mat 180, Juju, Doudou, Vlin, Paulo, Boun’s, Calou, Jules, La Béquille, Xtine, Moonwalk, La Vidange, Jean Luc.

Rejoints midi et soir par Alex et le soir uniquement par Véro qui a décidé de laisser son foufouillon au chaud devant la cheminée, Guigui, Céline dont la petite a décidé de laisser maman tranquille en restant bien au chaud dans son bidon, Régis et Bernadette et leurs 3 petits enfants.

Passage des 9000 kms avec les Urban’s Cambrousse pour Doudou de Nice.

Grande 1ere en tant que conductrice pour et Xtine (BMW 650 GS) et en tant que passagère pour Vlin.

Nouvelle moto pour Anne Marie (BMW F700 GS).

 

12h00, retrouvaille de la troupe à la brasserie « Le St Louis » de Soissons dans la joie et la bonne humeur, malgré un temps plus que menaçant. Jules qui ne savait pas s’il allait venir en caisse ou en bécane a opté pour le deux roues. La vidange qui devait être forfait finalement est là pour la sortie et également grâce à une chique de Madame … pour la soirée J. Il est tellement ému que quand la serveuse lui demande avec quel accompagnement il souhaite son andouillette, qu’il lui répond … avec de la moutarde. Sacré Vinvin dès qu’une meuf lui sourit il a le cerveau qui vire en mayonnaise …

Après quelques changements de commandes dus à une pénurie de bœuf et d’andouillette, l’heure de la croque a sonné. Calou et Bouns nous rejoignent pour le café afin de se joindre à nous pour la suite.

C’est une vingtaine de kilomètres plus loin qu’un arrêt imprévu, du aux quelques hectolitres de flotte que nous prenons sur nos museaux, est fait sous le porche de l’église de Pinon. Une accalmie nous permet de reprendre la route alors que La Voltige ouvre la route en adaptant au mieux notre trajet en fonction des nuages menaçants qui nous survolent. Petit passage devant la caserne du dragon et l’abbaye de Vauclair et c’est sous de nouvelles gouttes que nous arrivons au bar « Le Poilu » pour l’arrêt glouglou attendu.

L’heure du retour sur Soissons en modifiant le trajet initial à cause du temps, est venu. Le groupe se disperse un peu et chacun retourne dans ses chaumières en attendant de se retrouver pour la plus part, pour la soirée organisée chez Mat 180. Les photos délires de la soirée parlant d’elles même (jeu sadomazo entre Bouns et Nono, Bouns en passe-partout, défilé de gangsta Tassin en tête etc) je m’abstiendrai donc d’en faire le résumé. C’est entre 4 et 5 heures que nous nous dispersons afin de sauver le peu de neurones qui nous restent.

Bol d'or de la virée attribué à Boun's et son spectacle grand guignol qu'il nous a servi tout au long de la soirée

Pink Panther de la virée attribué à Juju qui commence à damer le pion à notre Bec à fuel avec ses photos grimaces.

Un grand merci à Mat 180 pour son accueil.

Prochaine RDV le samedi 7 octobre, 13 heures pour le rallye selfies.

 

Biz à tous.

 

Virée N°30 du 07 octobre 2017

 

Virée rallye selfies (2eme édition)

Total (170 kms)

Soissons, Laffaux, Caverne du dragon, Fismes, fère en Tardenois, Monument Américain, Oulchy le Château, Soissons. (ou dans l’autre sens selon …)

Participants : Tassin, Anne Marie, La Voltige, Alex, Nono Pitbull, Dark Angel, Mat 180, Juju, Doudou, Vlin, Paulo, Cédric, Boun’s, Véro, La Béquille, Xtine, La Vidange, Schwartzy, MakkenTophe, Léon, Laurent, Guigui, Alexandre et Allison.

Rejoints le soir par Flipette ,Marie Pierre et Alexis.

Passage des 9000 kms avec les Urban’s Cambrousse pour Nono .

Grande 1ere virée en tant que passager pour notre infortuné Léon dont la BM est tombée en rideau à Vézaponin en venant d’Amiens, monopolisant Ablind et son camion le lendemain afin de venir récupérer la bête.

22343546_10214515844638027_1452636163_o

Grand prix spécial du super looser à Calou qui par flemme a préféré vers 12h15 décliner la virée. Une nouvelle appellation a donc été instaurée : le motardillon de la virée comptant pour 6 points dans le classement de la course au Bol d’or de fin d’année. J

Grande 1ere pour Véro pour sa première virée en tant que conductrice

Grande 1ere pour Vivie et moi qui n’avons pas pu participer pour la 1ere fois à une virée, mais qui de Bretagne ont bien pensé aux participants tout en chouchoutant leur fifille « First Lady » et sa jambe cassée …

Jury du concours composé de Flipette et Marie Pierre. A ce sujet je vous fais par du SMS de Flipette que j’ai reçu samedi à 22h03 : « cc je tiens à signaler que pour que le jury soit objectif j’ai invité une copine Marie Pierre qui ne connait personne et nous avons jugé en toute objectivité en suivant ton script. NOUS DEVONS FAIRE FACE A DES MENACES DES INJURES DES INTIMIDATIONS. J’ai peur il est con ton rallye … peut être à jamais. » 

Félicitations à la Voltige qui a su prendre les choses en main avec brio suite à mon absence.

13h00, les équipes se forment sauf Mat 180 et Juju qui ont retenu RDV 13h30. Je pense que notre MAT 180 a été perturbé par le Bugs Bunny qui lui ronge la carotte. Cette situation s’est d’ailleurs transformée tout au long de la journée avec Jojo, Guigui et doudou qui ont pris tour à tour la place du lapin … s’en suivra un retournement de situation de la carotte prenant sa revanche devant un cheval et un menhir 

IMG-20171009-WA0014

L’arrivée aux Crapouillots ne se fait pas par la grande porte pour « les rases bitumes » qui préfèrent défoncer une porte plus tôt que prendre celle qui est ouverte. Juju quant à elle nous fait preuve une fois de plus de sa dyslexie, en voulant interpeller une dame à la Caverne du Dragon en l’appelant par 3 fois Monsieur.

S’en suit une pyramide humaine en hommage aux tirailleurs sénégalais

IMG-20171009-WA0011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le retour des frères Jackson composé de Boun’s, Tassin et Nono

IMG-20171007-WA0011

IMG_20171007_1537581

IMG_20171007_1709581

la recomposition de la Napoléon’s family à Oulchy le Château par les Suces Mazoute (comptant nos fidèles Paulo et Cyril dans ses rangs).

22366458_793627897512312_6408159115110271713_n

Il parait même qu’un avion du FBI a fait demi-tour en vol afin de filmer une scène de crime interprétée par « Les Elfes en Gelée » ou les œufs durs ou les œufs brouillés ou embrouillés (c’est pas trop clair s’t histoère…).

IMG-20171008-WA0003

Notre Bec à fuel prise d’une envie soudaine de se taper l’aiglon se mue en alpiniste chevronnée afin d’assouvir ses pulsions …

IMG_20171007_1750591

La moto de Guigui nous fait un blackout du fait que Mat 180 joue avec le coupe circuit. Ce qui vaut à notre Guigui quelques points supplémentaires pour le Bol d’Or de fin d’année, gagnés en cas de panne de moto.

S’en suit d’autres nombreuses pérégrinations qu’hélas je ne pourrais pas citer vue mon absence, mais que l’on devine en voyant les photos.

Les équipes se retrouvent en fin de journée pour la délibération du jury et un apéro. rue Clovis à St Waast où la rigolade va bon train. Les Elfes en Gelée ayant oublié la photo Joker tentent de tromper le jury en faisant une photo pourrie en loucedé comme des ado., dans le garage de la maison … on ne trompe pas notre Flipette comme un lapin de 6 semaines … non mais …

IMG_20171007_1911331

La soirée se termine au César sur un remake de Flipette et Tassin de la scène de La Belle et Le Clochard devant un Irish Coffee

IMG-20171008-WA0006

puis sur un balai du Bolchoï interprété par Tassin et Boun’s sur la musique de Rabbi Jacob (la vidéo est disponible sur demande)

Grands vainqueurs de l’édition 2017 : Les Suces Mazoute composés de Léon, Laurent, Paulo, Cyril, La Vidange, MakkenTophe et Schwartzy. Mention spéciale pour l’originalité de leur selfie joker.

Bol d'or de la virée attribué à MAT 180 pour son assiduité à faire le con. C’est bon ça J

IMG-20171007-WA0009

IMG-20171009-WA0006

Pink Panther de la virée attribué à Juju pour les mêmes raisons que MAT  même si parfois elle fait même pas exprès. J

IMG-20171009-WA0024

IMG-20171009-WA0013

Je vous conseille vivement d’aller voir l’album photos de cette virée quand il sera en ligne, car il vaut le détour !!! J J J

IMG-20171009-WA0027

Un grand merci à Flipette et Schwartzy pour leur accueil pour l’apéro.

Prochaine RDV certainement en décembre pour une sortie Père nono.

Biz à tous.

 

Note de l’auteur : ce résumé vu mon absence a été construit avec les info. qui m’ont été rapportées…