Virée du 12 avril 2014

 

En route vers le château de Chantilly …

Soissons, Longpont, Villers Cotterêts, Crépy en Valois, Senlis, Chantilly, Senlis … Soissons.

Halte à Chantilly

(170 kms)

 

Motos présentes :

-         Moto Guzzi 1100 Califormia « Jackal » (Did.)

-         Yamaha 900 Twin TDM (Tassin)

-         Honda 600 CBR RR (Doudou)

-         Suzuki 600 GSXF (Jof.) Ancienne moto car vendue le soir même.

-         Harley Davidson 1200 Sportser « Nightster » (Fred.)

-         Yamaha 1200 VMax (Nono)

-         BMW R 1100 RT (Biniou) Nouvelle moto.

-         BMW R 1150 RT (Jean Paul)

-         Kawasaki Z 750 (Toto)

           

 

Participants : Did., Vivie, Tassin, Anne Marie, Doudou, Nono, Aurore, Fred, Loulou, Jof., Biniou, Régine, Jean Paul, Toto.

Repas en terrasse au « César » avec en plus : Nath., Caro., Smaz, Nanouke et Eline.

 

Tout d’abord bienvenus dans le groupe à Jean Paul et Toto qui nous ont rejoint pour ce départ de 1ere virée, d’un temps brumeux, pas polaire mais presque. Un sourire pour Jean Paul, Biniou et Régine qui ont chargé le poil à charbon des BM et ne souffriront pas du froid … eux !!!

RDV donné à 9H45 avec une arrivée remarquée de Fred vers 10H20. Mais rien de grave il a voulu couper à travers la forêt pour nous rejoindre et c’est un peu perdu dans le brouillard… Petit passage de Philou. souhaitant nous vendre quelques glaces, mais sans succès, c’est avec la larme à l’œil qu’il repart commencer sa journée de taf…

10H30 clés de contact dans les barillets attention … faux départ, Toto notre nouveau venu à besoin qu’on lui sert la pince afin de pouvoir démarrer. Ca s’appelle faire son entrée par la grande porte, la prochaine fois c’est tournée générale … ;-)).

Bon ça y est on décolle direction Villers par les petites routes  (Chaudun, Longpont…), à peine sortie de Soissons, Anne Marie, prise de folie comme Madona, jette sa culotte à tous vents. Celle-ci vient se coincer dans l’étrier de frein de Tassin. Nouvel arrêt ! Une enquête en cours pourra nous dire de où vient l’objet suspect et surtout pourquoi comme par hasard elle est arrivée là … ;-)).

C’est reparti, mais la Harley connue pour son autonomie défiant toute concurrence doit s’abreuver à Villers Cotterêts. Nouvel  arrêt. A ce compte là, le déjeuner commencera aux Aurores et non chez  … (nono n’a pas été prévenu).

Cette fois c’est bon … Crépy en Valois, Senlis et Chantilly nous voilà. Arrêt obligatoire car il n’y a pas que les bécanes qui doivent s’abreuver. Tassin s’efforce de passer la commande, mais le serveur n’entrave que dal à l’accent ch’ti picard de notre Marlois. Il faudra mettre en route le décodeur afin que l’on puisse être servi …

Petit tour jusqu’au château afin de retonifier sur les pavés,  les fesses de nos Harleytistes (Fred et Loulou). Séance photos et de tic et tac avec la devenue célèbre tablette de notre Vivie. Environ 250 photos seront prises … ben oui Régine faut pas oublier d’enlever le doigt du bouton … ;-))

Après une nouvelle poussée de Toto pour le démarrage, départ pour le déj. avec modification du trajet de retour vu le retard accumulé. Cela ne sera pas pour déplaire à Doudou, Jof et Toto qui en profite pour se tirer la bourre.

Après quelques tours de manège autour des ronds-points, dont Doudou a le secret, arrivée au César à Soissons où nous sommes rejoints par Nath, Smaz, Nanouke, Caro et Eline . Cédric, le maitre des lieux, nous a réservé une table en terrasse, autour de laquelle se déroule une bonne ripaille emmenée par les pérégrinations de chacun… ;-)).

A noter le passage de Yann qui nous rejoint pour le café, du fait qu’il s’est sacrifié toute la matinée afin de remonter la moto d’un marchand de glace … ;-)).

Un dernier verre pour les quelques oisifs restants et retour vers les chaumières en fin d’après midi.

 

A suivre …

 

Virée du 31 mai 2014

 

Bouillon (Belgique) pour faire un tour en canoë.

Soissons, Reims, Sedan, Bouillon, Poupehan, Bouillon, Sedan, Reims, Soissons.

(410 kms)

 

Motos présentes :

-         Moto Guzzi 1100 Califormia « Jackal » (Did.)

-         Yamaha 900 Twin TDM (Tassin)

-         Honda 600 CBR RR (Doudou)

-         Ducati 916 ST4 (Jof.) Nouvelle moto.

-         Yamaha 1200 VMax (Nono)

-         BMW R 1150 RT (Eric)

 

Participants : Did., Vivie, Tassin, Anne Marie, Doudou, Nono, Aurore, Jof., Eric.

 

Rejoints en voiture sur place par : Christophe, Nathalie et Alexia.

Bienvenue à Eric, qui pour sa première arrivée n’a pas voulu dérogé à une règle qui semble s’installer depuis Toto. Il n’a pas pu démarrer de suite étant resté sur la béquille. Il va falloir voir avec madame, si elle peut être un peu plus gentille avec lui au réveil, afin que cela ne se reproduise plus. ;-))

 

C’est donc par un beau soleil que nous partons vers 9 heures de la place Alsace Lorraine afin de rejoindre Tassin, Anne Marie et Eric qui nous attendent devant chez Roady (Crouy) pour  faire … un faux départ (lire paragraphe du dessus). Et c’est parti direction les Ardennes Belges afin de prendre d’assaut le château de Godefroy de Bouillon en passant par les fleuves tels des Vikings abreuvés de substances houblonnées. 1er arrêt à la station de Woinic afin d’alimenter le VMax de Nono, qui maintenant c’est avéré, consomme plus que son conducteur (c’est peu dire …). Séance photos sous le gnouf géant posé là, dont nous nous gardons bien de nous mettre derrière, des fois qu’il balance une perlouze et nous envoie directement à destination par les airs … (dixit Tassin).

Et c’est reparti pour Poupehan où nous sommes rejoints par Christophe et toute sa petite famille. Après un bref changement de tenue nous nous dirigeons vers la friterie tenue par Davina Véronik reine de l’aérobic et de la frite (dixit Vivie), où certains se laissent tenter par des spécialités Ardennaises. 

Vient l’instant d’embarquer, et là surprise plus de canoë dispo., Christophe’s family étant en grande forme et venu en voiture, décide de faire la descente des 15 kms et nous laisse donc à celle de 4 kms à attendre nos drakkars. Une heure plus tard, quelques bières et des allers-retours pipi dans un préfabriqué des années 70 servant de toilettes, pendant que Tassin essaie de se faire un ami pêchant à la mouche, mais qui n’est pas vraiment réceptif à l’humour Picard, nous nous introduisons enfin dans les Kayaks pour une virée aquatique sur la Semois.

Le Bronx commence avec des embarcations partant dans tous les sens sauf dans le bon (n’est ce pas Jof et Doudou) et des arrêts au stand enlisés dans les cailloux, dus à des surcharges pondérales (n’est ce pas Nono et Tassin).

 

 

S’en suivent quelques tentatives d’abordages d’Aurore Lagertha Lodbrok*, femme du Yard Pitbull Ragnar Lodbrok*. « Au final, elle s’en sort le cul trempé … et pis c’est tout !!! »

De son côté, Jof Surcouf barbe noir, qui a du se tromper de lieu et/ou d’époque, enlève le haut afin de hisser son tee-shirt Urban’s Cambrousse en haut de sa pagaie et planter l’étendard au milieu d’eau peu profonde pour signaler que l’on a pris possession du territoire.

La fin de notre canotage est proche quand d’un coup Tassin et Eric sont attirés par le chant des sirènes. Une sirène mi-femme mi-thon, gambade tee-shirt et sans culotte le long de la berge. La prude Dame Anne Marie effrayée par le spectacle se cache les yeux et se refuse de regarder l’œil du cyclope, qui d’après Tassin est étrange car les paupières se trouvent de l’autre côté de l’œil.

Débarquement annoncé, puis arrêt bières à attendre la navette. Reprise des nos montures et direction le château de Bouillon pour y faire d’excellents clichés tout en créant un bouchon à la sortie du pont levis du château, alors que Doudou se fait aborder par une chaudasse en manque d’affection.

Nouvel arrêt bière et l’heure du retour a sonné. Jof. qui va pour reprendre sa ducat. est interpellé par une autochtone belge qui avec son rouleau de sopalin lui essuie le trop plein de carburant qu’il a mis dans sa bécane. « Attention madame la prochaine fois il va vous sortir son sboug et vous demander de faire pareil … » ;-)).

Info. utile à retenir, ne jamais suivre Doudou lorsqu’il est en tête de cortège, vous êtes sûrs de finir avec plus de kilomètres au compteur que prévu, ça se confirme !!! Donc après un demi-tour, une dernière halte salutaire à Fismes pour le plein du VMax. Vivie et moi qui avons le foufouillon en marmelade en profitons pour se détendre les guiboles.

Viennent les salutations d’usages pour une journée bien remplie, puis retour dans nos pénates avec le sourire aux lèvres d’un excellent moment passé ensemble.

 

A noter : l’entrée de Ducati dans le groupe avec la nouvelle bécane de Jof et l’espoir qu’un nouveau tableau ne fasse pas son entrée dans les stat. suite au retrait de points, du aux radars tronçons. ;-))

A suivre …

 

*En référence à la série « Vikings »

 

Virée du 14 et 15 juin 2014

 

Zouafques (Pas de Calais) couchage dans un ancien moulin à eau

 

Soissons, St Quentin, Cambrai, Zouafques, Cap Blanc Nez, Cap Gris Nez, Zouafques, Cambrai, St Quentin, Soissons

 

(563 kms)

 

Motos présentes :

 

-         Moto Guzzi 1100 Califormia « Jackal » (Did.)

-         Honda 600 CBR RR (Doudou)

-         Ducati 916 ST4 (Jof.)

 

Participants : Did., Vivie, Jof, Doudou, Caro.

 

Rejoints sur place : Yoyo, Caro, Jean Jacques.

 

 

Rendez vous donné 4 rue des Minimes pour le départ, après avoir harnaché armes et bagages, à 14h40.

1er arrêt à la station Esso avenue de Laon, pour ne pas faire le plein, mais finalement afin que Doudou remette sa cagoule de casque à l’endroit … à mon avis il n’aurait pas été loin s’il ne l’avait pas fait. ;-))

Chemin faisant je peux observer sur une quatre voies, un chat mort rebondir en l’air alors que Doudou (toujours le même) lui à rouler dessus, croyant pouvoir ainsi le réanimer. On avait avant Doudou psy., maintenant on a Doudou véto., mais où va-t-il s’arrêter ???

 

Le soleil commence à cogner et le 1er plein est prévu à Cambrai ou nous profitons de la halte afin de nous désaltérer. Là une chose incroyable s’y passe … « un flic s’excusant de s’être trompé … » Oui, vous ne rêvez pas !!!

Arrivé donc devant un bar à Cambrai, sirènes et Gyrophare se garent à hauteur de Jof. De là, un jeune flic l’interpelle en lui faisant remarquer qu’il à griller un stop. Etonné Jof lui affirme qu’il n’a pas vu de Stop à cet endroit, Doudou se déplace même pour lui signaler qu’il n’y a aucun marquage au sol… Finalement notre jeune recrue admet qu’elle s’est trompé et finit par s’excuser devant sa collègue flicaillonne, pour laquelle il passe pour le roi des blaireaux …

 

L’heure tourne et nous sommes attendus, et malgré un échauffement clitoridien digne des feux de l’enfer, Caro. remonte sur le 600 CBR. Nous voilà donc repartis via l’autoroute que nous quittons pour Zouafques, lieu prévu pour notre couchage, où nous attend le pote Yoyo.

 

Visite du Moulin et de ses occupants animaliers (Peggy la cochonne, l’âne, les poneys, les chiens, le chat etc) , petit passage pour acheter quelques vivres et c’est l’heure de l’apéro., suivi d’un BBQ.

Jean Jacques nous rejoint afin de passer la soirée et participer à notre petite virée du lendemain.

 

Après une soirée bien arrosée alimentée d’éclats de rire nourris par Yoyo contant ses anecdotes en ch’ti, que lui-même parfois n’arrive pas à comprendre ce qu’il dit, l’heure tardive est venue d’aller se coucher.

Jof. découvre que son matelas pneumatique est à plat et se résigne à dormir sur un tapis de sol.

 

Après un réveil avec la langue de bœuf collée à l’oreiller, c’est l’heure du p’tit déj. au plus grand ravissement de Vivie accro de pain frais et de croutons, car Jean Jacques est allé chercher du pain croustillant.

 

Il est temps de partir pour aller côtoyer la côte d’Opale. Caro clito. de feu fait une trêve et monte derrière la Varadero que Yoyo a emprunté pour l’occasion. Jean Jacques est également des nôtres sur sa 1250 « Bandit ». En passant par la pampa nous arrivons dans un 1er temps au Cap Blanc Nez pour une 1ere séance souvenirs en photo, où nous pouvons observer les côtes anglaises ainsi que la baie de Calais en contre bas. Arrêt suivant au Cap Gris Nez, pour une ballade pédestre jusqu’au bord des falaises.

Nouvel arrêt « Jeanlain » installé à une terrasse puis retour par des routes en lacets dont Yoyo a le secret et pour le plus grand plaisir de Jof. et Doudou. Avec la Guzzi, c’est un peu plus compliqué pour la stabiliser en virage ;-)) mais ça fait rien je l’aime quand même.

 

Nous rejoignons Caro. (femme de Yoyo) qui est d’astreinte à la brocante de son village, où nous mangeons sandwichs ou américains surdosés de frites en avalant notre dernière binouze.

Après les salutations et remerciements d’usage de nos hôtes, l’heure est venue de repartir…

 

Début de trajet sur autoroute, où notre Doudou qui a pris la tête, ne tarît pas sa réputation de son sens de l’orientation aigu, nous fait prendre le mauvais péage en voulant nous faire repartir sur Lille…

Demi tour et c’est reparti, agrémenté par une pause plein à Cambrai, puis un arrêt café dans un Mac. Do. de St Quentin.

Arrivée à Soissons à 19 heures, après un week end bien rempli de rires et de belles images plein la tête.

 

PS : pour ceux qui en auraient douté quand je suis rentré la porte de mon garage était bien fermée ;-))

 

 

A suivre …

 

Virée du 02 août 2014

 

En route vers les grands monuments parisiens.

Soissons, Gare de Nord, Place de la République, Place de de Bastille, Le Panthéon (pour une partie), la Cathédrale Notre Dame, Le Louvre, Place Vendôme, Opéra, Gare St Lazare, la Tour Eiffel, l’Ile aux cygnes (statue de la liberté), Place de la Concorde, l’Arc de Triomphe … Soissons.

Halte Place de la Bastille et gare St Lazare

(234 Kms)

 

Motos présentes :

-         Moto Guzzi 1100 Califormia « Jackal » (Did.)

-         Yamaha 900 Twin TDM (Tassin)

-         Honda 1100 Varadero (Doudou) Nouvelle moto

-         Ducati 916 ST4 (Jof.)

-         Harley Davidson 1450 «Fatboy » (Vincent)

-         Yamaha 1200 VMax (Nono)

-         BMW R 1100 RT (Biniou)

-         BMW R 1150 RT (Eric)

-         Kawasaki Z 750 (Toto)

-         Honda 650 Deauville (Le poulpe)

-         Honda 500 CX (Philippe)

-         Honda 1000 CBR (Jules)

-         Suzuki 1200 Bandit S (Guy)

-         Kawasaki 1400 GTR (Franky)

-         BMW R75/5 (Philou) Nouvelle moto

-         BMW “500 série 5” Bobber (Totoche)

           

 

Participants : Did., Vivie, Tassin, Doudou, Caro, Nono, Aurore, Vincent, Jof., Biniou, Grenouille, Toto, Cécile, Totoche, Guillaume, Guy, Philou, Léna, Philippe, Patricia, La béquille, Christine, Le poulpe, Francky Jules et Déb.

BBQ le soir chez Tassin et Anne Marie avec en plus : Anne Marie, Nath., Lisiane, Jean jean, Boon’s, Véro, Zaza, Brigitte, Jade, Louis, et Tom.

 

Tout d’abord (comme chez les alcooliques anonymes), bienvenus dans le groupe à Antoine (baptisé le poulpe pour la raison énumérée plus bas), Vincent, Jules, Déb., Cécile, Francky, Guy, Philippe, Patricia, Léna, Guillaume et Christine qui nous ont rejoints pour ce départ de virée parisienne, d’un temps plus que menaçant.

Nous attendons Tassin, ayant décidé comme ça … au dernier moment d’aller chez son coiffeur avant le départ. Cela ne le perturbe pas de faire poireauter 25 personnes sous la pluie pendant une demie heure alors qu’il se fait papouiller la tête. Heureusement il  s’est rattrapé lors du BBQ du soir où il a assuré.

Le départ est enfin sonné … et bien non c’est sans compter sur notre Jof. qui rejoint le club très fermé des faux départs (Doudou, Toto et la béquille). Après une bonne poussée ça y est on commence à enfiler le bitume …

1er arrêt afin de faire le plein à la station de la Courneuve où Vivie et Nono sont mis à contribution afin d’aider Tassin à retirer les capotes de jambes qui lui servent de pantalon de pluie. Jules en profite afin de faire un selfie sympathique.

 Halte suivante après quelques déviances GPS de notre Jof,  place de la Bastille afin d’abreuver les hommes, les bêtes ayant déjà eu leur du. Notre immanquable Doudou en profite pour se faire courtiser par Yvette Horner, en manque de 06… et qui voudrait bien récupérer le sien … Caro afin de ne pas dévaloriser son surnom de Clito. de feu, s’exécute dans un streep tease, afin de se changer entre deux bécanes, le cul en direction de  la place où commencent à s’accumuler des bus de japonais friands de photos exotiques. Les verres vides c’est reparti … et bien non la BM de la béquille se transforme en sonar et ne souhaite plus démarrer … surtout penser à prendre des piles R6, R20, R32 ou R007 pour la prochaine tournée … Second faux départ et c’est reparti. Le groupe, à cause des feux se scinde en deux. Un premier passant par le Panthéon avant de rejoindre l’autre à Notre Dame.

L’heure de la croque arrive à grand pas … un passage obligé par la place Vendôme auquel Doudou tient absolument. Merci d’avoir choisi le seul monument de Paris étant en réfection et non visible car entouré d’échafaudages … Sacré Doud va … Direction gare St Lazare où Philippe, accompagnée de Patricia transformée en Paparazzi,  a le vase d’expansion qui commence à être en ébullition.

Le Burger King étant aussi blindé que le cul d’une poule avant la ponte, nouvelle séparation du groupe en deux, une partie Kebab et l’autre Brasserie.

L’heure tourne et entre les faux départs et le retard du matin, il faut écourter notre tour et sacrifier les passages devant, Le Quai d’Orsay, La Tour Montparnasse, Le Parc Montceau et le Sacré Cœur afin de se rendre direct à la Tour Eiffel. Chemin faisant, un échange d’appareil photo numérique entre Jules et Vivie, permet de tester la solidité des Lumix en atterrissant sur l’asphalte. A noter également le télex que j’ai envoyé aussitôt au baron bic afin qu’il mette en production des visières jetables pour Doudou  obligé de rentrer en casque décapoté.

Totoche lui de son côté, balance des fumigènes des pots de sa BM, afin de réguler une éventuelle manif. qui pourrait avoir lieu boulevard Hausmann. Depuis la pollution sur la capitale est passée en alerte rouge. Finalement il fait bon habiter en province … ;-)). Après un jeté de Caro. au-dessus de la statue de liberté, la route du retour à sonner. Un passage TOUS ENSEMBLE avec un tour complet de l’arc de Triomphe et zou direction le périf…

Dernière halte pour une ravitaillement bécane à la station de Dammartin, où Antoine en manque de péripatétipute me fait comprendre qu’il est déçu que l’on ait pu faire de halte rue St Denis et m’affirme qu’il aurait été prêt à en ravir six ou sept. MDR. D’où son nouveau surnom de Poulpe (bestiole équipée de huit tentacules) ;-)).

 Le rendez-vous est donné pour le BBQ chaudron du soir chez Tassin et Anne.

Mentions spéciales aux foufouillons de Cécile et Déb. qui ont sus voyager toute la journée sur des portes selles bout de bois sans se plaindre et à Philou qui a prouvé que les vieilles BM étaient bien plus fiables que les derniers modèle récents.

Grandes retrouvailles des conducteurs, passagers et autres convives à Hartennes et Taux où le chaudron est prêt. Mais le temps t’accules un montage de barnum est exécuté en express tel un jeu de mécano dont une bonne partie de l’équipe participe.

Après un copieux apéro. les grillades orchestrées par Vivie, Aurore, Caro, Yann et moi commencent à frémir … Francky pris d’un déséquilibre certain se vautre comme un sac dans les géraniums chéris d’Anne Marie. Une intervention de Tassin se transformant en Docteur House est nécessaire afin que l’on puisse récupérer notre Francky (voir photos).

La soirée se termine tard autour d’un grand feu de joie et de chansons plus ou moins paillardes. Certains restent couchés chez Eric et Christine et ne repartent que le lendemain après un bon petit déj. accompagné de croissants que Jof et Nono sont allés chercher.

 

Une grand merci à Tassin et Anne Marie de nous avoir accueillis pour le BBQ, à Eric et Christine pour  l’hébergement et à tous pour vos diverses contributions à cette super journée et soirée...

 

 

A suivre …

 

Virée du 06 septembre 2014

 

En route vers les plages du nord

Soissons, Noyon, Amiens, Abbeville, St Valéry sur somme, Le Hourdel, Cayeux sur mer, Abbeville, Amiens, Noyon, Soissons.

 

Halte quartier St Leu d’Amiens

  (400 kms)

 

Motos présentes :

 

-         Moto Guzzi 1100 Califormia « Jackal » (Did.)

-         BMW K 1200 LT (Tassin) Nouvelle moto

-         Ducati 916 ST4 (Jof.)

-         Harley Davidson 1450 «Fatboy » (Vincent)

-         Yamaha 1200 VMax (Nono-Pitbull))

-         BMW R 1100 RT (Pascal-Bignou)

-         BMW R 1150 RT (Eric-La béquille)

-         Honda 500 CX (Philippe)

-         Honda 1000 CBR (Jules-Foufou)

-         BMW R75/5 (Philou-Schwartzy)

-         BMW “500 série 5” Bobber (Yann-Totoche)

-         Honda 800 VFR (Patrick)

-         Honda 1000 CBF (Ludo.)

-         Suzuki 1200 Bandit (Stéph.)

-         Suzuki 600 FZ (Matthieu)

-         Ducati 1200 Diavel (Thierry)             

 

Participants : Did., Vivie, Jof, Philippe D, Patricia, Jules, Vincent, Patrick, Philou (Schwartzy), Gaelle, La Béquille, Christine, Nono, Aurore, Tassin, Anne-Marie, Totoche, Bignou, Grenouille, Ludo, Alexa, Stéph., Thierry (Mr Ducat.), Matthieu.

 Rejoints sur place : Doudou, Caro, Axelle.

 Rejoints le soir : Nath.

 

Bienvenue à Patrick, Ludo, Alexa, Stéph., Matthieu et Thierry qui font leurs entrées dans le groupe.

 

L’arrêté préfectoral que j’ai demandé afin que tous les coiffeurs du soissonnais soient fermés le samedi matin ayant fonctionné, c’est à l’heure que nous partons en direction des plages du nord par un temps brumeux mais stable. Quelques 500 m plus loin Dame Vivie prise d’un excès de noblesse lâche son gant afin que le chevalier servant que je suis, fasse demi-tour pour aller le rechercher… Vu qu’elle a toujours son âme d’enfant (tout dépend de l’heure bien sûr … ;-)), la prochaine fois je lui prends des moufles attachées par une ficelle que l’on passe par les manches du blouson ...

 Et c’est parti en direction du quartier St Leu d’Amiens où nous attendent Philippe et Patricia pour la première halte breuvage en bordure d’eau. Félicitations à nos deux Samariens pour le choix de l’endroit ou trône une statue très expressive, en plein milieu de l’eau, ayant été vêtue un petit matin, par Jean Paul Gaultier rentrant de chouille.

 Nouveau départ pour St Valéry sur somme, dont l’odeur de moules frites commence à nous chatouiller le groin. Jules (Foufou) prend l’excellente initiative de bloquer les ronds points afin de laisser passer notre horde pas si sauvage que ça … Il est rejoint dans sa mission par Stéph. et Jof qui bloquent même les routes signalées comme des impasses … ;-)).

 Petite pensée, pour notre Philou-Schwarty-Turtle accompagné de Grenouille, qui devront la prochaine fois partir la veille afin d’arriver à l’heure du déj..

Notre preux chevalier Bignou, inquiet pour sa douce, doit faire quelques haltes improvisées afin qu’ils le rejoignent et recollent au troupeau…

Mais c’est pas grave on t’aime mon Philou…

 Le temps est venu de garer les bécanes non loin du restau. « la terrasse ». Tassin fier comme un bar tabac en profite pour faire la démo. de sa nouvelle BMW équipée comme un loft de 300 m² du 16 eme arrondissement. Mr Ducat. Thierry lui,  remet ses vêtements Ducati, dans ses housses Ducati afin de les ranger dans son top-case Ducati… Pour certains qui pourraient le croire, non ses sous vêtements ne sont pas Ducati, il a su nous en apporter la preuve ;-))

 Après la traditionnelle binouze prise cette fois en bordure de la baie, l’heure est venue de taper dans la moule. Doudou, Caro et Axelle, étant devenus caisseux pour l’occasion, nous rejoignent afin de banqueter avec nous. A noter que c’est la première fois qu’on l’on ne perd personne … c’est également la première fois que Doudou n’avait pas sa bécane … y’aurait il corrélation entre ces deux états de faits ??? N’étant pas mauvaise langue je dirai que non … quoi que … si finalement… ;-)).

 Notre joyeux repas servi par une charmante … infirmière (voir avec Jules pour explications) arrivant à son terme, l’heure est venue d’aller taquiner le phoque au Hourdel.

 La marée étant basse et les phoques barrés outre-manche, Nono et moi nous improvisons donc en pingouins afin de ne pas décevoir les personnes qui pourraient être déçues de  ne pas voir de bestioles. Remarque même sans ça, nous savons tous qu’il a déjà de sacrés bétins dans le groupe …

Prochaine virée prévue au bois de boul., où là nous sommes certains de pouvoir enfin voir des phoques ;-)).

 Nouveau départ dirigé par Philippe et Patricia, pour un passage à Cayeux sur mer afin de stationner sur un emplacement « réservé aux chevaux » et la route du retour a sonné.

Un arrêt plein plus tard avant Abbeville, nous laissons au passage nos deux Samariens à Amiens, puis Jules, Vincent et Patrick aux alentours de Roye.

 Nouvel arrêt à Noyon, où Totoche ayant entendu qu’un rendez-vous est donné à la « boite à mousse » s’envole, à brides abattues tel un cavalier solitaire en manque d’abreuvoir, vers Soissons pour finalement faire demi-tour et recoller à la troupe. L’histoire ne dit pas combien de verres il a avalé avant de revenir sur ses pas ;-)).

 Après un léger dispersement de ceux qui ont une soirée de prévue, et une envolée du portable de Jof, initiée par Nono qui lui a emprunté sa bécane, une « première » tournée est servie à la « boite à mousse », suivie de plusieurs autres accompagnées de pizzas, que nous apprécions rejoints par Nath., sur la terrasse du « César ».

 Mais comme le veut l’adage « il n’est de bonne compagnie qui ne se cuite », Vivie et moi improvisons rue des Minimes, une dégustation de rhums arrangés (qui ne sont plus à ranger), de cassis maison, de calva artisanal et d’autres élixirs bien nommés.

 Aurore retrouve miraculeusement son pull qu’elle pense avoir perdu. Il lui est remis en deux fois par Nono et Totoche qui l’ont récupéré dans la roue du V Max. Vivie ne voulant pas que sa copine soit malheureuse, fait acte de ses talents de couturière et confectionne avec les lambeaux de laines sauvés, un string décapotable, dont Aurore se fait fort d’essayer aussitôt et fait remarquer qu’il lui va comme un gant (au sens propre du terme). (Voir photos)

Une enquête est en cours pour savoir quelle est l’origine du règlement de compte entre Nono et Jof, dont l’un a fait un ball-trap avec le portable de l’autre et l’autre a fait du hachis part entier avec le pull de sa nana.

 Vers deux heures du mat. et après une franche rigolade, c’est non sans regret que nous nous quittons, le rendez vous étant pris pour notre prochaine et dernière virée de la saison…

 

Epilogue : message de Jof le dimanche en fin de matinée, signalant qu’il vient de retrouver son portable dans le bas côté, en trois morceaux, mais qui fonctionne…ENJOY !!!

 

Et c’est pas fini … ;-))

 

A la prochaine …

 

Virée du 04 octobre 2014

 

Vers les routes de Champagne

Soissons, Gland, Dormans, Epernay, Verzy, Reims, Fère en Tardenois, Soissons.

 Halte à Gland chez Eric

  (250 kms)

 Motos présentes :

 -         Moto Guzzi 1100 Califormia « Jackal » (Did.)

-         BMW K 1200 LT (Tassin)

-         Ducati 916 ST4 (Jof.)

-         Harley Davidson 1450 «Fatboy » (Vincent)

-         Yamaha 1200 VMax (Nono-Pitbull))

-         BMW R 1100 RT (Pascal-Bignou)

-         BMW R 1150 RT (Eric-La béquille)

-         Honda 500 CX (Philippe)

-         BMW R75/5 (Philou-Schwartzy)

-         BMW “500 série 5” Bobber (Yann-Totoche)

-         Honda 1000 CBF (Ludo.)

-         Suzuki 1200 Bandit (Stéph.)

-         Ducati 1200 Diavel (Thierry)

-         Kawasaki Z 750 (Toto)

-         Honda 1100 Varadero (Doudou)

-         Yamaha 900 Twin TDM (Tophe)

-         BMW R 1150 RT (Jean Paul)

-         Honda 650 Deauville (Antoine - Le poulpe ou l’orignal)

-         Kawasaki 1000 GTR (Boun’s)

-         BMW 1200 GS (Claude - Tiot Gai)

-         Suzuki 1250 Bandit (Eric) 

 Participants : Did., Vivie, Jof, Héline, Philippe D, Philou (Schwartzy), Léna, Gaëlle, La Béquille, Nono, Aurore, Tassin, Anne-Marie, Juju,Totoche, Bignou, Grenouille, Ludo, Stéph., Thierry (Mr Ducat.), Christophe, Doudou, Caro, Toto, Boun’s, Véro, Claude (Tiot Gai), Antoine (Le poulpe), Zaza, Jean Paul, Guillaume, Eric.

 Rejoints le soir : Nath., Marie France, Patricia, Lolo, Virgin, Stéph. G, Isa., Axelle.

 

Bienvenue à Eric qui a daigné laisser son groupe de motards afin de faire quelques kilomètres avec nous, ainsi qu’à Tiot Gai, Boun’s, Véro, Juju, Héline et Zaza.

C’est sous un grand soleil que le départ pour les routes de champagne s’engage. Fred étant coincé dans une porte ouverte et Patricia ayant attrapé une grippe à bière déclarent tous deux forfait et ne seront pas des nôtres pour cette ballade qui malgré ça s’annonce de meilleure augure.

Stéph. et Jof ornés de superbes chasubles Urban’s Cambrousse dignes de la caisse des cadres de la DDE, prennent les choses en main et font barrages aux ronds-points.

Sur la bonne idée de La béquille, nous bifurquons de notre trajet vers Neuilly Saint Front et par la même occasion évitons d’être pris en photo par un schtroumpf planqué dans les arbres.

Schwartzy pris d’adrénaline et de vitesse, entame une course endiablée avec une Ligier sans permis conduite par la mère Denis. Selon Yann Totoche, il réussit à la passer au finish grâce à l’aspiration qu’il a pris avec sa BM. On reconnait bien là de la graine de Rossi … Tino pas Valentino bien sûr ;-)).

 1er arrêt à Gland, rejoint par Ludo reparti chercher les clés de son top case, où Eric comme l’an passé nous a préparé une halte café binouze dont il a le secret, mais il ne se joint pas à nous pour la suite de la virée, car il a d’autres idées lubriques mais de moralité chrétienne, à mettre en œuvre pour l’anniversaire de Madame.

 Arrêt au stand 10 bornes plus loin d’Hekel Doudou, qui omit de faire le plein avant de partir et le changement de pile de la télécommande de la BM de Jekel la béquille. Pas facile d’avoir un timing précis quand c’est deux là sont de la partie … ;-))

C’est donc reparti via la forêt des arbres tordus. Après Ay Ludo prend la tête du cortège afin d’arriver au plus vite aux faux de Verzy car les estomacs commencent à crier dans l’étalon.

Nouvelle halte cacahuètes et marche à pieds pour découvrir les fameux arbres dont la renommée n’a d’égal que la déception de l’aspect pseudo spectaculaire de la chose. La prochaine fois direction la forêt amazonienne afin d’observer les baobabs, là aux moins notre curiosité de botanistes avertis sera rassasiée…

Une fois le tetris reformer dans le top case de Mister Ducat, .nouveau départ vers Reims ? Et bien non !!! « Caro Clito de feu la fausse maigre » arrive à retourner le Varadero avec Doudou dessus. Petite mais costaude notre Caro. Une fois Doudou et sa monture remis à l’endroit la gomme peut de nouveau continuer à mordre le bitume.

Arrêt buffet au Burger King place d’Erlon de Reims, où nous arrivons à constituer une table en terrasse digne d’une communion.

Après le banquet des têtes couronnées, Doudou, Caro et Toto nous quittent ayant d’autres chats sado mazo à fouetter. 

C’est donc par des routes diverses et variées que la troupe ce rejoint au château de Fère. Philippe d’Amiens le bien nommé, prenant sa mission de remplacer Patricia Paparazzi comme un sacerdoce, s’affaire à tirer divers portraits et paysages improbables. Le poulpe s’étant muté en orignal s’affale au pied d’un arbre afin de rendre les rames (voir photo).

Schwartzy de Montmirail qui quand il ne se prend pas pour « Léon », est aux anges de revenir aux sources (voir photos). L’année prochaine il est direct inscrit comme sosie officiel de Jean Réno !!!

Christophe lui en perd son froc d’émotion … au dire de Nath., même sans émotion il a pour habitude de parader en tenu d’Adam… Les gargouilles en sortent même des meurtrières afin d’assister au spectacle.

… à suivre ;-)).

Mais la cloche du retour commence à tinter. Tassin est d’un coup, pris d’un fou rire lorsqu’il s’aperçoit que Boun’s ayant déclenché les airbags de son blouson a du les enlever et se retrouve avec une nouvelle ligne de K-way spécial motard.

Le RDV est donné rue Clovis où nous attend l’apêritoir dinatif (dixit Totoche) accompagné de charcutaille et pizzas maison (du « césar »). Le cours de l’histoire est donc changé. César a finalement servi Clovis CQFD. On est pas gaulois pour rien boudiou !!!

Nous rejoignons donc Nath. qui s’est occupée de la mise en place, ainsi que Patricia, Marie France, Isa, Lolo, Virgin et l’autre Stéph.

C’est que tard dans la nuit et après quelques paillardises servies par Vivie et moi-même que nous nous quittons avec un peu le vague à l’âme d’en avoir terminé de nos virées 2014.

Encore merci à Eric pour la halte ainsi qu’à Schwartzy et Nath. de nous avoir accueillis le soir.

 

Je reviendrai vers vous avec l’ébauche du calendrier 2015 et avec peut être au programme durant l’hiver une virée aérienne sur Dublin (organisée par Jof.), sachant que Ryan Air propose des vols à moins de 10 € sur la journée … à méditer.

 

« That’s all folk »

 Et c’est pas fini … Hasta luego.